Solfège, indispensable ou pas ?

Votre enfant veut jouer de la guitare.

En parallèle du choix du type d’enseignement (école de musique, prof particulier, cours collectif..) se pose une question récurrente :
« Alors, solfège ou pas ? »

Si vous ou lui avez opté pour une école de musique, la question ne se pose plus, l’acquisition des petites notes noires et blanches fait partie du programme de tout établissement un tant soit peu sérieux. Dans les autres types d’enseignement, le solfège peut être facultatif.

Si vous avez déjà interrogé le web ou vos amis sur le sujet, vous êtes donc certainement en face du constat suivant :

Non, le solfège n’est pas indispensable à la pratique de la guitare. Long, fastidieux, mal adapté à la technique spécifique de cet instrument, l’apprentissage est souvent  source de découragement auprès des jeunes.  D’ailleurs, tonton Bruno comme Hendrix n’en ont jamais eu besoin (c’est d’ailleurs leur seul point commun).

Oui, la majorité des guitaristes autodidactes (dont votre serviteur) avouent regretter de ne pas avoir usé leur fond de culotte sur les bancs d’une école de musique en reconnaissant que l’acquisition de notions mêmes minimales de solfège aurait facilité leur progression dans la pratique instrumentale.

Alors ..?  Comme dans les débats sans fin qui nourrissent les forums de grateux, il n’y aurait pas d’avis tranché ?

Allez je me mouille, pour moi c’est  :
Oui, si vous en avez la possibilité, faîte lui apprendre le solfège en parallèle de la pratique instrumentale et ce de façon non négociable dans un premier temps (En gros, je te paye les cours mais en retour tu t’engage à les appréhender sérieusement). Cela vous de permettra de mesurer sa réelle motivation et de lui faire bénéficier d’une assise qu’il pourra mettre à profit dans le cas d’une volte face assez fréquente chez les plus jeunes (« …En fait, j’aimerais mieux apprendre le  piano… »).  

On pourrait comparer le solfège à une langue étrangère.
Si vous désirez voyager dans un pays, la maîtrise de la langue n’est pas indispensable. Vous pouvez vous débrouiller avec vos mains et avec trois mots scolaires mais si d’aventure le pays vous plais, que vos séjours se multiplient, que vous envisagez même d’y travailler, là vous regretterez d’avoir séché les cours…

 Attention, il faut absolument veiller à ce que l’enfant puisse, en parallèle de ses cours de solfège, pratiquer son instrument avec des morceaux ludiques et différents des pièces « classiques » qui lui servent de support aux cours théorique.   Vidéos en ligne, bœuf avec amis, délire sur youtube, cours particulier, « guitare canapé »…  la guitare ne doit pas devenir une matière scolaire supplémentaire.
Favorisez ces plages d’évasion, elles renforceront  l’application déployée dans les items un peu plus austère de l’étude de l’instrument.

Peut-on débuter la guitare sur une électrique ?

Peut-on  débuter la guitare sur une électrique ?

Vous avez déjà posé la question à Mr Google. Vous avez visité des dizaines de sites, lu 189 articles où la conclusion type est : « électrique ou acoustique, la  meilleure guitare pour commencer votre apprentissage de l’instrument  est celle qui plait le plus. Le débutant  sera plus motivé et plus assidu dans son parcours d’apprentissage… » .

Pas pleinement convaincu, vous commencez la lecture de votre 190ème article, et bien croyez moi sur parole, dans quelques minutes vous allez le regretter.

acoustique vs electrique
Montage à partir d’une photo d’Andrew noone
Sans louvoyer, je vous annonce d’emblée que : Non! Désolé! Pour de multiples raisons, la guitare électrique ne doit pas être le « premier et unique instrument »  et  ceci même si vous n’avez pas pour objectif de prendre des cours en école (où la question ne se posera même pas).

« …La guitare électrique fait moins mal, c’est plus facile et on se décourage moins ! »

Du point de vu physique, c’est vrai que le débutant à l’impression de mieux dompter la bête. Avec ses cordes spaghetti, son manche fin  et les sons de la mort qui sortent du mini ampli à modélisation tout semble couler plus facilement. Les muscles et les tendons sont moins sollicités, les barrés et les tirés passent comme une lettre à la poste.  Plus de fun, plus de bruit,  OK,  tout ceci est recevable mais c’est oublier qu’en contrepartie,  la  difficulté « physique » relative des guitares acoustiques permet  une meilleure acquisition de la musculation et la souplesse nécessaire  pour délier au mieux ses doigts.

« …le son est meilleur sur une électrique »

Sur une électrique,  la justesse est plus difficile à obtenir en particulier sur les modèle à vibrato,  les manches plus fin laissent moins de place pour les doits, le moindre frottement se traduit par un bruit d’autant plus désagréable qu’il est amplifié, bref elles pardonnent moins les erreurs et sont au final moins flatteuses à l’oreille.

L’oreille justement, la plupart des débutants n’arrive déjà pas à discerner si leur instrument est correctement accordé alors pour juger la qualité d’un son… Passés  les premiers moments de jubilation  « décibeliques », l’élève s’apercevra très vite qu’il ne fait que  balancer des « pains » et des accords archi-faux sur un son de bouillasse. Démotivation assurée. (Ceux qui ont eu le courage de conserver un  enregistrement  de leur début de guitariste amplifié me comprendront).

Les apprentis guitaristes disposent de nos jours de fabuleux outils : Youtube et consort.  Si vous avez lu mes articles vous savez que je recommande chaudement  la consultation des vidéos d’apprentissage diffusées sur ces média en parallèle des cours en écoles ou avec un professeur, même s’il faut faire un peu de tri.
Faites le test : tapez sous Youtube «  guitare débutant » ou « guitar beginner » pour les chanceux qui ont un petit niveau en anglais. Au résultat, hormis quelques morceaux de blues basiques, très peu de morceaux adaptés pour les débutants « électrifiés ». Beaucoup de  techniques trop pointues pour qui peine à enchaîner deux accords, des exercices sans musicalité, de l’esbroufe à deux balles. Bref, moins de grain à moudre sauf à jouer les morceaux acoustiques sur votre belle amplifiée qui là encore souffrira de la comparaison.

« …oui !! Mais la guitare en bois c’est pour les blaireaux, moi je veux envoyer du pâté… ».

Et bien profitez  de votre passage sur les tubes vidéo pour voir ou revoir les prestations des différents artistes ayant participé aux émissions style « MTV unplugged », vous vous apercevrez que énergie et gros son  ne riment pas forcement avec amplification.

Je passerai rapidement sur les aspects esthétiques comparés des différents types de guitare pour en arriver au point crucial : le coup de cœur.
Et oui, si vous avez décidez d’apprendre la guitare c’est que quelque part sommeille en vous une part de rêve. Envie d’intégrer un groupe, de vous exprimer sur une scène ou sur le net, de faire hurler trois rangés d’amplificateurs afin de  couvrir le bruit d’un 747 au décollage, de faire chavirer le cœur des belles, d’épater votre cousin Julien, bref de vous envoler…

Conclusion

On ne peut rien contre le coup de cœur, alors succomber au votre, acheter là, cette guitare noire ou rose qui vous fait envie et une fois l’achat fait, quand vient l’heure de l’apprentissage… Achetez en une autre ! une acoustique ou faite vous en prêter une. Considérez celle-ci comme est votre terrain d’entrainement, vous y passerez de nombreuses heures avant de passer sur le terrain principal.

L’alternance entre différents types de guitare,  pendant l’apprentissage est selon moi un très gros plus. Vous apprenez un accord ou une gamme ? Commencez par l’acoustique et une fois l’assimilation acquise, transposez sur l’électrique, ne succombez pas à la facilité, testez, amusez vous mais pensez avant tout à progresser au mieux.
Pour un même morceaux ou exercice, échangez votre instrument avec celui d’un ami. Votre main et vos oreilles découvriront des manches plats, courbés, fins, larges, des cordes en acier, en nylon  de quoi stimuler en permanence le cervelet. Assez vite (du moins je vous le souhaite) viendra le temps où vous en viendrez aux techniques spécifiques de la guitare électrique et du son amplifié que vous maitriserez ainsi plus aisément.

« Et attend un peu là, Popol  !!! »
« Non seulement tu m’annonces que je vais devoir acheter deux grattes mais en plus, pour cette acoustique,  t’es pas fichu de me dire s’il me faut une folk ou une classique !?? »

Je vous avez bien dit que vous alliez regretter la lecture de cet article.

Vous voilà bon pour vous fader  150 pages de blog et de forum sur le choix « Nylon ou acier ?? »

Mon enfant veut apprendre la guitare…

Il vous a déjà obligé à taper du pied derrière les barrières  délabrées de terrains communaux venteux,  attendant la fin d’un match de baballe ronde ou ovale où il s’illustrait brillamment au poste de remplaçant titulaire.
Elle vous a imposé de longues heures de covoiturage avec le magasinier et la catéchèse, vous trimbalant de dojo miteux en salle de danse moisie  pour finalement déclarer vouloir faire du cheval avec sa nouvelle meilleure amie.
Vous pensiez avoir connu le pire  ?

« Papa, je veut faire de la guitare !… »

Refus – chantage – re refus – moyenne scolaire augmentée de 20% grâce à un 11.5 en géographie, intervention de belle maman, capitulation.

Par solidarité, ce blog va donc s’attacher modestement à  répondre aux principales questions récurrentes qui se posent désormais à vous.

Je vous invite donc à découvrir mes articles sur :